English Adhérer/Renouveller Recherche Contactez-nous Ouvrir Session

Le directeur des épreuves prépare des épreuves variées à effectuer par les compétiteurs. Toutes les épreuves doivent être conçues pour évaluer équitablement les habiletés de vol de tous les libéristes et surtout de manière sécuritaire. Par conséquent, il/elle doit être lui-même un libériste expérimenté et doit être familier du site de vol.

Les épreuves doivent se concentrer sur les habiletés de vol plutôt que les habiletés d'atterrissages. Les épreuves devraient être conçues pour juger des habiletés des libéristes à utiliser les ascendances de pentes et thermiques et leurs capacités d'exécuter des tâches prédeterminées, incluant des épreuves de distances contre le vent et vent de travers, identifier ou photographier des balises en distance.

Lorsque possible, des épreuves et des formats de départs alternatifs devraient être préparés en cas de circonstances atténuantes ou de temps peu clément. Cependant, pour assurer que tous les compétiteurs volent dans des conditions aérologiques similaires, il est nécessaire que tous les participants décollent ou entrent dans la course dans un court laps de temps, habituellement entre une et une heure et demi.

Pour compter comme épreuve de championnat, tous les compétiteurs de la classe devront avoir l'opportunité de faire au moins un vol à temps pour effectuer l'épreuve.

Si un championnat se tient dans plus d'une classe, chaque classe sera vue comme un championnat en soi et les organisateurs doivent, autant que possible, éviter les interférences entre elles.

Les courses en distances sont prouvées meilleures pour juger des habiletés de vol à voile. Le directeur d'épreuves doit choisir un nombre de sites propices orientés aux vents dominants. Une variété d'épreuves pour chaque site préparera à des directions de vents et des instabilités aérologiques variées. Les épreuves peuvent aller de courte course aux but à long triangle.

Directeurs d'épreuves

devaient encourager les libériste peu familiers avec la région, les compétitions ou les vols distances en:

S'assurant que la première étape de l'épreuve soit:

  • vent arrière ou
  • suivant une falaise face au vent dominant si possible
  • suivant une route qui promet un haut taux d'achèvement de la étape initiale. (faire une étape initiale dans un vent de face significatif décourage les nouveaux compétiteurs au moment où ils sont le plus motivés.)

et en

  • Faisant une présentation pour familiariser chaque chemin des épreuves, les conditions et dangers possibles en route.
  • Etablissant un système fraternel ou mentorisé pour entrainer et supporter les libéristes.

Les directeurs d'épreuves doivent à la fois concevoir des épreuves pour stimuler les compétiteurs expérimentés - spécialement ceux d'ambitions internationales. L'ACVL appuie et encourage les tentatives de records et d'écussons FAI. Les épreuves qui remplissent les exigences de records et d'écussons FAI ajoutent des défis aux libéristes compétitifs:

Les libéristes qui ont leur permis sportif peuvent faire des tentatives de records nationaux ou internationaux si l'épreuve remplit les exigences de records (les barographes ne sont pas requis pour plusieurs épreuves durant les compétitions.)

Les libéristes avec ou sans documentation pour écussons ou records pourront juger de leurs habiletés pour la course contre les records nationaux ou internationaux établis par des libéristes de haut calibre.

Le code sportif FAI section 7 vol libre classe 0 section 2.6 déclare: un permis sportif n'est pas requis pour les écussons.

NOTE: Les officiels de l'événement peuvent recevoir la position d'Observateur temporaire pendant l'événement pour accélérer les tentatives de records et écussons.

Validité de l'épreuve

La validité est obtenue en:

  • assurant que 20% des compétiteurs puissent faire 20% de la distance totale ou autre formule approuvée pour valider une manche;
  • établir des distances minimales accessibles;
  • placer de grandes bâches (formant des profils spécifiques par exemple) pour les compétiteurs;
  • utiliser des preuves photographiques pour départs ou balises désignées pour chaque épreuve incluant:
    • Tableau journalier de l'épreuve,
    • Leur départs en vol (pour un départ en vol, il est permit d'utiliser une horloge aérienne),
    • Toutes les balises de l'épreuve
    • L'horloge à l'arrivée si utilisée (et numéros d'ailes pour les déclarations de records).

Tous les films deviennent la propriété des organisateurs.

Lentilles à distance focale fixe et films 35 mm seulement

Les organisateurs peuvent élire de ne développer que les films des libéristes terminant en bonne position.

Normalement, tous les films de ce groupe est reçu à l'avant dernière journée de l'événement pour développement. Rencontres de haut calibre exigent les films chaque jour.

Aucun compétiteur ne peut décoller pour une manche sans la permission du directeur.

Permission peut être accordée pour des vols tests par contre. Si la manche pour sa classe est commencée le libériste doit atterrir après le test et redécoller.

L'épreuve peut être différente dans chaque classe et une épreuve peut n'être établie que pour une classe.

Il est permis plus d'un départ à un compétiteur si écrit dans les règlements locaux.

Le compétiteur doit avoir atterri dans un champ de secours désigné et doit redécoller dans un laps de temps spécifié.

Le directeur devra déclarer au breffage les heures de départs, des balises et des fermetures des lignes d'arrivées.

Si le départ est retardé, tous les temps préétablis sont retardés d'autant.

L'heure de fermeture (dernière minute d'atterrissage) des épreuves est le coucher du soleil plus 30 minutes sauf si tous les compétiteurs ont déjà atterri.

Suspension ou annulation d'une épreuve.

Le directeur peut annuler une épreuve avant qu'un compétiteur ait décollé si le temps n'est plus propice.

Le directeur a l'autorité de suspendre ou annuler une manche après quelques-uns ou tous aient décollé seulement en cas d'urgence dû au temps dangereux ou autre condition qui ne peut être évitée par les libéristes et qui pose un risque à leur sécurité.

Si le vol n'est que temporairement suspendu, le directeur n'est pas obligé d'annuler la manche.

L'information comment toute annulation est annoncée doit faire partie des règlements.

Epreuves

Le directeur peut indiquer des épreuves alternatives au breffage au cas où le temps se détériore, mais ne peut pas la changer une fois que les vols ont commencé.

Une épreuve de la liste suivante sera établie à chaque jour de vol:

  • Distance, directe ou passant par une ou plusieurs balises. La direction des vols directs peut être désignée.
  • Distance sur une surface. Distance dans une aire définie par 4 à 10 balises qui peuvent être marquées dans un ordre aléatoire sauf un retour à la balise précédente, ou si les balise ne peuvent être marquées qu'une fois.
  • Distance aller-retour par une balise ou une balise sur plusieurs dans un secteur de 30 degrés.
  • Vitesse au but soit en ligne droite ou passant par une ou plusieurs balises ou vitesse dans un circuit fermé.
  • Course sur un tracé désigné.
  • Vitesse sur un circuit fermé suivi d'une distance soit sur le même circuit ou en ligne droite.
  • Durée passant par une ou plusieurs balises avec atterrissage au but.

Les organisateurs peuvent proposer des épreuves additionelles lors de leur offre de tenir les championnats en autant qu'ils ont l'expérience des nouvelles épreuves dans des championnats nationaux.

L'épreuve de chaque classe peut être différente et une épreuve peut n'être établie que pour une classe.

Les directeurs d'épreuves doivent reconnaitre et encourager les libéristes nouveaux en compétition et/ou en vol distance en:

Assurant que la première étape de l'épreuve soit vent arrière ou le long d'une falaise face au vent dominant si possible, ou sur une route qui promet un taux élevé d'achèvement de l'étape initiale. (Faire une étape initiale dans un vent de face significatif décourage les nouveaux compétiteurs au moment où ils sont le plus motivés.)

Faisant une présentation pour familiariser chaque chemin des épreuves, les conditions et dangers possibles en route.

Mai 29 2012   Haut Haut