English Adhérer/Renouveller Recherche Contactez-nous Ouvrir Session

Pointage de base

Le plus petit temps total gagne

Les compétiteurs ne se rendant pas au but obtiennent le dernier temps au but (DTTB) plus une minute pénale par kilomètre à court du but.

Personne ne fait le but

Tous les compétiteurs obtiennent une minute par kilomètre à court du but

Temps de position

Les deux derniers compétiteurs au but recevront des temps «positionels», chacun recevant un maximum d'une minute de plus que celui le précédent au but. Par exemple, si le temps du 3ème dernier au but est 147 minutes, alors le 2ème dernier reçoit 148 minutes et le dernier reçoit 149 minutes. (Note: le DTTB est 149 minutes pour calculer les pointages de ceux qui n'ont pas fait le but.)

Période maximale

Tous les compétiteurs sont comptés comme ayant volé au moins la distance planée (déterminée par le directeur de la compétition) même s'ils n'ont pas décollé.

Distance minimale

Le directeur de la rencontre déclarera une distance minimale requise pour valider la journée, qui devrait être d'environ trois fois le plané. Au moins un compétiteur doit faire cette distance sinon l'épreuve ne compte pas.

Règle de dévaluation

Si moins des 2/3 des compétiteurs (Q) font la distance minimale (DM), la journée est dévaluée. Tous les temps sont recalculés selon le pourcentage de Q qui font la DM. Par exemple, supposons 60 incrits, Q égale 40. Si seulement 30 participants font la DM, les temps sont recalculés au 30/40ème ou 75% des temps réels. Si seulement 20 font la DM, les temps sont modifiés au 20/40ème ou 50% des temps réels.

Pas besoin d'ordinateur! Un kilomètre est une minute, et les minutes peuvent être additionnées de sorte que vous n'avez besoin que de garder le total de chaque compétiteur. (Papier-crayon fera l'affaire!)

Chaque compétiteur peut voir sur la page de pointage journalière et savoir exactement de combien de minutes ils suivent le vaiqueur.

Les deux derniers compétiteurs au but recoivent des temps positionels, donc ils ne bousillent pas les pointages de ceux qui n'ont pas fait le but. De plus, ils n'ont pas à décider si c'est mieux d'atterrir tout juste avant le but.

Personne n'a à décoller en mauvaise conditions simplement pour obtenir un pointage.

Un compétieur qui ne fait qu'un plané ne peut pas obtenir un meilleur pointage qu'un compétiteur travaillant les ascendances disponibles mais qui finit par descendre.

La journée est invalide si les conditions sont insuffisantes pour qu'un fasse au moins trois fois la distance planée.

La journée est dévaluée si les conditions ne sont pas assez bonnes pour que la majorité fasse trois fois la distance planée et aucun compétiteur ou petit groupe ne peut sortir gagnant avec un thermique «chanceux» dans une journée autrement marginale.

Les journées ne sont pas toutes créées égales (du point de vue du vol libre) et TTB assure que les journées marginales ne valent pas trop dans le résultat final.

Sep 6 2012   Haut Haut