English Adhérer/Renouveller Recherche Contactez-nous Ouvrir Session

Traduit le 14 décembre 2007

Beaucoup font erreur à savoir où nous pouvons ou ne pouvons pas voler avec une aile libre, ce qui m'indique que de nombreux libéristes n'ont pas passé leur HAGAR. En fait, le ciel nous est pas mal ouvert et j'espère que cet article vous encouragera à passer votre HAGAR et à mieux utiliser le centre d'information de vol (FIC en anglais) et les services du système de sécurité de Transports Canada.

Je voudrais remercier les personnes suivantes pour leur collaboration en écrivant cet article: de vrais exemples de service civil au Canada avec emphase sur service.

  1. Geoff Graham, Inspecteur aviation civile pour Transports Canada, Services navigation aériennes et Espaces aériens
  2. Dave Dixon, Aviation civile pour Transports Canada, Section Aviation de récréation

Il y a eu quelques changements notables dans les espaces aériens au Canada (Transports Canada accomode un nombre grandissant de vols VFR et IFR) qui peut toucher vos sites de vol. C'est donc un bon moment pour une revue et il y a des nouvelles plaisantes.

Comme exemple, je vais identifier quelques sites près de chez moi dans l'Okanagan. Puisque je ne connais pas les endroits précis de vos sites de vols, il est important que tous les clubs canadiens se procurent une copie

  1. de la carte de navigation VFR incluant votre région et
  2. de la carte En route à basse altitude courante incluant votre région.

Ces deux cartes ensembles vous fournissent toute l'information dont vous avez besoin. Vous pourriez aussi vous procurer l'utile Manuel des espaces aériens désignés, à télécharger du Designated Airspace Manual useful, download at site internet de Nav Canada.

Vous pouvez acheter ces cartes VFR et En route à l'école de pilotage de votre aéroport local ou de Nav Canada


La carte VFR est importante
a) pour nous puisque nous analysons les changements d'espaces aériens et classifications et
b) pour les pilotes en général parcequ'elle montre la base de l'espace aérien de classe E (HAGAR requis), où sont les routes aériennes VFR, les voies aériennes, les aéroports et les zones d'alertes CYA à usage spécial (dont plusieurs nous sont assignées).

La carte En route fournit l'information dont nous avons besoin sur les Voies aériennes: Les altitudes minimales en route (MEA) utilisées par le trafic IFR. Pour trouver les Voies aériennes qui touchent vos sites de vols (classe E sous 12500 pi ASL, classe B au dessus) trouvez la boîte noire marquée V suivi de deux ou trois chiffres. Pour trouver la MEA de ces voies aériennes, regardez le long de la voie et vous verrez un nombre écrit sur la ligne. Par exemple: 9000' est l'alitude de la base.

Je vais donc parler des sites ici dans la vallée de l'Okanagan et servez-vous en comme exemple.

Sicamous était autrefois un espace aérien sans aucun contrôle. Ce qui voulait dire que la classe G (espace non contrôlé) allait jusqu'à 17999' ASL. La nouvelle base pour l'espace aérien de classe E à ce site de vol est maintenant à 8000' ASL.

Plus important.
Juste au sud de Sicamous se trouve le fameux site de vol du lac Mara (très utilisé pour les cours SIV). Il est juste au nord du VOR Enderby (une intersection utilisée par pratiquement tout le trafic aérien entre Vancouver et les autres aéroports de Colombie-Britannique). C'est donc un endroit occupé.

La carte En route établit la MEA de la voie aérienne (classe B) à 9900' ASL. Ceci veut dire que le plus haut que l'on peut voler à Mara est 12500' ASL et voler au dessus de 9900' est risqué quoique permis si vous avez déclaré votre intention d'y voler. (NDT: la loi exige un transpondeur pour voler dans les espaces aériens de classes B, C et D en région désignée, et exige contact radio aéronautique dans les classes B, C et D. A moins d'accord préalable et NOTAM émis en notre faveur.) De plus, l'espace aérien de classe E commence à 2200' AGL suivant le contour du sol. Plus clairement: quiconque volant dans l'espace aérien de classe E sans déclarer son vol (aux autorités chargées du trafic aérien) au préalable met notre programme d'assurance en jeu. Quiconque volant au dessus de la MEA d'une Voie aérienne (classe E) sans déclarer son vol se transformera en pâté sur le pare brise de quelcun. Le trafic IFR est séparé par altitude, distance et vitesse de vol par le contrôle du trafic aérien (ATC, ou tour de contrôle). Ils ne regardent pas par la fenêtre pour savoir si un étourdi ou un cadet spacial se trouve sur le chemin. Si l'impensable arrive qui, n'ayant pas déclaré son vol, serait donc responsable? Si l'impensable arrive, quelle sorte de règlement fédéral et restrictions (sans mentionner les retombées en relation publique) voyez-vous pour notre sport?

Nous laissons une attitude trop relâchée s'infiltrer dans la culture sécuritaire de notre sport. "Ce n'est jamais arrivé alors ça n'arrivera jamais, certainement pas à moi, alors c'est correct de voler dans l'espace contrôlé sans déclarer son vol (notre itinéraire de vol)." Soit nous élevons notre groupe et intégrons le HAGAR comme partie fondamentale de notre culture vélivole, soit nous acceptons qu'un jour nous paierons les conséquences de notre manquement par des interventions gouvernementales restrictives. Aidez à faire prendre conscience de ce problème à vos sites de vols.

Aparté
Une de mes histoires favorites est celle d'un gros bonnet de l'aviation qui, il y a plusieurs années, revenait à Victoria en IFR en provenance des Etats-Unis dans une voie aérienne qui va directement au dessus du décollage Saturna. La MEA est 4000' et peut-être coupait-il dans la marge de sécurité. Quoiqu'il en soit, l'avion en pilotage automatique, il lisait une carte du contrôle terminal. Il tourne une page et voit un parapente (USA) remplir son champ de vision. Le souffle coupé, il tourne raide à gauche en piqué pour y voir "criff de tabarouette de saint ciboulot!" un autre parapente droit devant! Il fait un virage à droite en montée... et vous avez deviné... encore un! Il va sans dire qu'il était pas mal ébranlé. Il n'a pas rapporté l'incident, chanceux. Quelle rame de se voir comme cible vivante... et une chance que depuis, tous ont eu un vol sécuritaire à cet endroit. Le moindre à se souvenir est que le trafic IFR ne s'attend pas à voir du trafic VFR dans leurs autoroutes dans le ciel... encore moins des groupes d'ailes libres ("gaggles" en anglais) ce qui est souvent notre façon de voler. (Blague anglaise: Le "Gag" dans Gaggles dérive-t-il de "quelque chose pour s'étouffer"?)

Aparté no. 2
Quelques années plus tôt encore, un pilote de ligne commerciale prenait ses vacances favorites... en vol libre parapente dans la région de Squamish / Pemberton. Vers 16:30 il regarde sa montre et pense: "Hmmm. A cet instant je serais normalement ici en finale pour l'aéroport international de Vancouver". Il regarde à sa droite et...!!! Tel que rapporté par un autre pilote: "J'aurais pu compter les criff de rivets!".

Alors donc, ce ne sont pas seulement les pilotes étrangers (peu familiers des règlements canadiens) qui bousillent. C'est le pilote de ligne membre assuré et tout le monde. C'est endémique dans notre (attitude relâchée) culture de sécurité... et c'est un désastre de première page nationale potentiel. L'antidote est une conscientisation de la situation et aviser les autorités à l'avance de votre vol dans l'espace aérien contrôlé.

Retournons à nos moutons

  1. A mesure que les voies aériennes s'approchent de leur aéroport de destination, la base de ces voies descend. C'est logique. Alors, se souvenant que nous sommes autorisés à grimper au dessus de la MEA jusqu'à 12500' ASL, le plafond de l'espace aérien de classe E, nous devons garder un oeil particulièrement vigilant au dessus de la MEA:
    1. à Faulkland (décollage Bolean) la MEA est 8000' ASL
    2. en volant à Hulcar et Stoney et allant en distance vers l'est de Boleen ou Stoney, au dessus du flanc ouest de la vallée de l'Okanagan la MEA est 6100' ASL
    3. Pareil à Blue Grouse. (La même voie V302.) La MEA entrant à l'aéroport de Kelowna est à 6100' ASL.
    4. La MEA au flanc est de la vallée (King Eddie et mont Vernon) est 9400' ASL. (La base de V354 est 9400' une fois rendu à Vernon.)
  2. La base des espaces aériens de classe E dans le nord de l'Okanagan est 700' AGL (AGL = au dessus du sol, ASL = au dessus du niveau de la mer) suivant le contour du terrain.
  3. Le centre d'information de vol (FIC) si une personne déclare les vols pour tout un groupe (quoique la politique ne le mentionne pas). Ce sont des gens bien occupés et nous n'avons pas besoin de perdre leur temps.

    "Dans une voie aérienne, l'espace aérien au dessus de 12500' ASL est de classe B, de 12500' à 2200' AGL est de classe E, sauf dans l'aire de transition (comme là où il y a une approche) où la classe E va jusqu'à 700' AGL. En dessous de 2200' ou 700' ailleurs que dans une zone de contrôle, c'est classe G. " - Geoff Graham.

    "Les FSS et le FIC fournissent un service dans les zones de fréquences obligatoires (FO, ou MF en anglais). Si une aile libre traverse une zone MF, contacter le centre en autorité est obligatoire et le libériste doit aviser de ses intentions. Donc, si vous volez dans une zone MF vous devez contacter la FSS avec une radio aéronautique, la FSS ou FIC n'a pas besoin d'alerter le reste du traffic. Vous êtes seulement un autre aéronef VFR. S'il y a une activité de vol libre intense (comme une compétition) cette activité devrait se tenir dans une CYA, même si une CYA temporaire doit être créée." - Dave Dixon. NDT: Vu que dans une zone MF tous les aéronefs doivent écouter et aviser de leurs intentions sur la fréquence obligatoire, tous les pilotes savent où sont et où vont les autres. Les dangers de collisions sont minimes. La zone MF n'est pas nécessairement tenue par une FSS. A Golden par exemple, personne n'est responsable du traffic. Chacun est responsable de s'adapter au trafic et d'éviter les risques d'abordages. Pas besoin de contacter une FSS ni une FIC dans ce cas.

  4. Que dire de l'obligation de conserver une "altitude de croisière" dans une voie aérienne? Les ailes libres montent et descendent rapidement dans les bulles thermiques et les descendances! "Les FSS et les FIC de Nav Canada n'ont pas l'autorité de permettre ni interdire le trafic VFR dans l'espace aérien de classe E. Le règlement des altitudes de croisières ne s'applique qu'aux vols au dessus de 3000' AGL et pour les aéronefs de types planeurs, il est assez ambigu que de l'imposer par la force serait douteux." - Geoff Graham

CYA 122 (H / A) région de Lumby
Est de Lavington passé Lumby jusqu'à Cherryville et au nord jusqu'à Mable Lake est un espace aérien CYA à usage spécial, de classe F, jusqu'à 6200' ASL désigné pour le vol libre et les acrobaties. Donc les règles de l'espace aérien de classe G s'appliquent. Pas de HAGAR requis. Prime... Si la journée a l'air belle, vous pouvez contacter la FIC par radio (aéronautique) ou par téléphone 1-866-WX-BRIEF (1-866-GO-METEO en français) et demander d'élever le plafond immédiatement... ou sur avis de 60 jours avec une "ordonnance pour événement spécial aviation" pour la durée de l'événement. (La FIC, centre d'information de vol, est d'où vous recevez les breffages météos aéronautiques et où vous déclarez vos vols en plus de laisser savoir votre FSS la plus proche.) Pour votre information, le plafond de la CYA (et/ou ses augmentations) est limité à 1000' sous le MEA la plus basse d'une voie aérienne touchant la CYA, comme marge de sécurité aux turbulences de sillages.

Si vous avez une CYA allouée à un autre groupe d'usagers, une qui inclut un site de vol libre bien occupé, vous pouvez facilement demander d'y inclure le vol libre. Vous n'avez qu'à contacter votre Directeur régional des licences de personnel au Bureau régional de l'Aviation civile. Il/elle est le touche à tout de l'aviation de récréation et votre inspecteur de l'aviation civile, service de navigation aérienne et espaces aériens. "Suite à la demande, chaque site serait considéré séparément, en général cela ne poserait pas de problème." - Dave Dixon.

Ne supposez pas que parceque les CYA vol libre sont de classe G, elles le sont toutes. "Je crois que toutes les CYA(H) (i.e. vol libre) sont non-contrôllées, cependant une CYA(S) n'est pas nécessairement non-contrôlée." - Geoff Graham.

Ce ne sont que quelques exemples de l'Okanagan. Vous devez voir si quelque chose a changé pour votre site de vol.

Si vous voulez voir par vous-même, j'ai mis des photos des cartes sur le site internet. En grand c'est mieux pour lire les petits caractères.

Carte en route basse altitude de l'Okanagan (deux images): 100k 600k
Carte de navigation VFR de l'Okanagan (deux images aussi): 100k 600k
Si ça ne vous convainc pas d'acheter des cartes VFR et En route... ben... je jette la serviette.

Conclusion
Il est important d'utiliser les mesures impériales en vol. Ne réglez pas votre alti en métrique. Les espaces aériens sont définis en mesures impériales de par le monde. Vous éviterez les tables de conversions en vol. (NDT: je vole avec un alti peu sophistiqué en impérial mais mon GPS est en métrique. Je connais la conversion par coeur aussi, mais l'alti en impérial est utile dans les communications aéronautiques.) (Lisez Vol libre et espaces aériens.) Il est important de rester bien à l'écart des niveaux élevés de l'espace aérien contrôlé (les classes B et C en particulier) et de ne voler dans l'espace aérien de classe E qu'après avoir déclaré votre vol, ce qui est simple, facile et amusant via la FIC 1-866-WX-BRIEF ou 1-866-GO-METEO.

FIC? Qu'est-ce que c'est? Le Règlement de l'aviation canadien (RAC) requiert encore de téléphoner notre FSS locale mais tous les numéros des FSS sont automatiquement transférés au centre FIC provincial. Et puis, 1-866-GO-MÉTÉO (1-866-WX-BRIEF en anglais) est le même numéro partout au Canada. Le FIC (acronyme anglais pour Centre d'Information de Vol) vous donnera un breffage météo aéronautique avancé et puis le numéro local de votre FSS, en particulier si vous avez l'intention de faire une distance dans sa proximité.

Finalement
Andre Nadeau a fait un travail superbe en développant le Guide d'étude HAGAR. Etudiez le, passez l'examen. C'est génial! :-) Vous allez aimer pour vrai. Comme vous allez apprendre les services d'aides des FSS et des FIC et leur parler. Bel exemple ici.

Aou 1 2013   Haut Haut