English Adhérer/Renouveller Recherche Contactez-nous Ouvrir Session

LE DÉCO

Association Canadienne de Vol Libre

UN MESSAGE DE LA PART DU PRÉSIDENT

Chers collègues libéristes,
 

Avec la saison de vol libre déjà bien entamée et le Canada qui se prépare à légaliser la marijuana, j’aimerais profiter de l’occasion pour analyser cette question et l’impact qu’elle peut avoir sur l’ACVL/HPAC et le vol libre en général, et pour vous fournir des mises à jour sur quelques sujets abordés lors de la dernière réunion du Conseil d’administration.

 

Sports aériens et légalisation de la marijuana

L’ACVL/HPAC ne dispose pas de PNE qui vise spécifiquement l’usage de drogues et d’alcool et le Conseil a déterminé qu’elle n’en avait pas besoin actuellement.

Le pilotage d’un aéronef sous l’influence d’une quelconque substance qui diminue les aptitudes d’un pilote ou qui affecte son jugement est déjà régi par le Règlement de l’aviation canadien, et également abordé dans l’article 253 du Code criminel. Piloter sous l’influence de la drogue (qu’elle soit prescrite ou non) ou l’alcool est une infraction criminelle (aussi appelée « conduite avec facultés affaiblies ») et est un acte passible des mêmes sanctions, quel que soit le type de véhicule utilisé (voiture, train, avion). En d’autres mots : piloter un deltaplane ou un parapente après avoir consommé de la drogue ou de l’alcool peut entraîner des conséquences telles que la suspension de votre permis, des amendes ou l’emprisonnement.

L’ACVL/HPAC recommande à ses membres de faire preuve de jugement et d’éviter de consommer de la drogue ou de l’alcool avant de décoller. L’approche la plus simple serait de considérer la consommation de cannabis comme équivalente à la consommation d’alcool et d’éviter de prendre le décollage après en avoir consommé (une durée de 8 heures est le délai d’attente minimal à respecter après la consommation d’alcool). Toutefois, il faut souligner que le THC reste détectable beaucoup plus longtemps dans votre corps que l’alcool et, par conséquent, il pourrait être indiqué de respecter un délai prolongé.

Outre les implications légales, veuillez songer à la façon dont l’usage de cannabis ou d’alcool avant (ou après) le décollage peut être perçu par les spectateurs, les propriétaires terriens et les bénévoles. Protéger nos sites de vol est très important et maintenir de bonnes relations avec la communauté de vol libre et les propriétaires terriens est essentiel. Cela signifie qu’il faut éviter tout comportement qui pourrait amener un propriétaire terrien à révoquer la permission d’utiliser son terrain. Les personnes et les groupes qui gèrent les sites de vol sont dans leur droit d’appliquer et de faire respecter les règlements locaux pour préserver l’accès.

L’ACVL/HPAC suit également les développements en ce qui concerne la consommation de drogues relativement à la compétition; on ne sait toujours pas si les libéristes qui compétitionnent à un niveau international seront soumis à des contrôles antidopage ou si l’ACVL/HPAC devra établir un programme de dépistage de drogue afin que nos libéristes puissent participer à des compétitions internationales.

Finalement, j’encourage tous les membres d’être prévenants à l’égard des autres libéristes, et en particulier envers les bénévoles qui offrent généreusement leur temps pour soutenir nos activités. Veuillez faire preuve de courtoise et demander impérativement à votre chauffeur de navette, votre préposé à l’équipement et autres bénévoles s’ils ont une objection à ce que vous fumiez du tabac, de la marijuana ou que vous consommiez de l’alcool en leur présence, avant de monter à bord de leur véhicule ou de vous rendre sur leur terrain


Réunion du Conseil d’administration

Parmi les nombreuses questions qui ont été discutées lors de la dernière réunion du Conseil d’administration, voici quelques points à souligner :

  • L’utilisation des nouveaux carnets de vol D1/D2 et P1/P2 est maintenant obligatoire. Il s’agit d’une étape importante vers l’uniformité de la formation à l’échelle du pays et qui permet de fournir à chaque élève un registre de formation qui est universellement reconnue par tous les instructeurs de l’ACVL/HPAC.
  • Après avoir terminé l’examen des qualifications de libéristes au cours des dernières années, l’ACVL/HPAC s’apprête à faire l’examen des qualifications d’instructeurs, en commençant par l’annotation des instructeurs biplaces. La première étape consiste à recueillir les commentaires d’instructeurs et d'instructeurs séniors et d'apporter des mises à jour aux PNE plus tard cette année.

Je souhaite à tous une très belle année de vol libre!

Nick Jones
Président, ACVL/HPAC

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE EN LIGNE 2018


L’Assemblée générale annuelle 2018 de l’association se tiendra par voie électronique du mercredi 8 août au dimanche 19 août 2018 (inclusivement). Les membres peuvent consulter l’ordre du jour sur les sites hpac.ca ou acvl.ca et sélectionner l’onglet Forum dans le menu de gauche sur la page d’accueil pour participer à l’Assemblée générale annuelle 2018. Assurez-vous d’être bien connecté. Si vous éprouvez des difficultés à vous connecter à l’AGA 2018, appelez le Bureau pour obtenir de l'aide.

NOUVEAU PRIX DE LA SÉCURITÉ ET RECONNAISSANCE POUR LES 4 RAPPORTS D’ACCIDENT/INCIDENT LES PLUS INSTRUCTIFS

 

Avec le soutien du Conseil d’administration, le Comité de sécurité de l’ACVL/HPAC (Suzanne Francoeur et Tyler Gillies, coprésidents) a créé un nouveau Prix annuel de la sécurité décerné au libériste qui illustre le mieux la pratique sécuritaire et la promotion de la sécurité dans les activités de deltaplane et de parapente. Le comité fera se première recommandation de récipiendaires au Conseil d’administration lors de la prochaine assemblée annuelle du Conseil en avril 2019.

De plus, le Comité de sécurité sélectionnera un maximum de quatre rapports d’accident/incident instructifs parmi les rapports d’accident/incident remis en 2018, afin de contribuer à améliorer les connaissances des membres de l’ACVL\HPAC en matière de sécurité. Les libéristes ayant soumis les quatre rapports exemplaires sélectionnés, deux pour le deltaplane et deux pour le parapente, remporteront une adhésion gratuite d’un an. Nous invitons les libéristes à envoyer tous les rapports à https://www.acvl.ca/pub/?pid=50.

Un avis de sécurité distinct sera envoyé à tous les membres très bientôt.

COMPÉTITION DE PRÉCISION D’ATTERRISSAGE EN PARAPENTE : SUBVENTION ACCORDÉE PAR L’AÉROCLUB DU CANADA

 

L’Aéroclub du Canada (groupe de coordination pour les associations d’aviation au Canada et notre intermédiaire auprès de la FAI/CIVL pour tout ce qui a trait à la compétition) a récemment accordé une subvention de 2 500 $ à l’ACVL/HPAC pour le développement de la compétition de précision d’atterrissage en parapente au Canada. Jimmy Giroux, qui est l’instigateur de l’introduction de ce volet de la compétition au Canada, est maintenant le président du sous-comité de précision d’atterrissage du comité de compétition de l’ACVL. La subvention a permis au sous-comité d’acheter l’équipement de mesure électronique nécessaire pour ce type de compétition.

Déjà, l’année dernière, une Coupe du monde de précision d’atterrissage a eu lieu au Québec et d’autres compétitions sont également prévues ailleurs au Canada. Sandra Ducasse, membre au Québec et juge accréditée par la FAI pour la compétition de précision d’atterrissage, est l’organisatrice de la prochaine Coupe du monde de précision d’atterrissage au Canada qui aura lieu à Yamaska, au Québec, du 5 au 8 octobre 2018, en collaboration avec Jimmy Giroux. Une page Facebook dédiée à l’événement a été créée et vous y trouverez tous les renseignements concernant la compétition de précision d’atterrissage : https://www.facebook.com/groups/Paraglidingaccuracycanada/ 

RÉCIPIENDAIRES DES PRIX DE L’ACVL/HPAC 2018

 
Félicitations aux récipiendaires des prix de l’ACVL 2018 :

Récipiendaire du prix d’instructeur de l’année :
  • Kevin Fisher pour l’excellence de son enseignement à sa nouvelle école dans le Centre de l’Alberta
Récipiendaire des prix sur terre ferme :
  • Bud and Maxine McGrade pour l’allocation du terrain Duncan Training Hill sur l’île de Vancouver
  • Ken Steiner pour son travail sur le site dans la région de l’Okanagan en C.-B
  • Rick Chubey pour les plans d’utilisation à long terme des sites Qu’Appelle Valley à la frontière de la Saskatchewan et du Manitoba
Prix Cliff Kakish pour service bénévole exceptionnel :
  • Dannie Wolf pour le marquage de points professionnel lors de compétitions sanctionnées, plus particulièrement la compétition Willi
Prix commémoratif Jamie Christensen pour les réalisations à long terme et la promotion du sport
  • Randy Rauck et le parc Freedom Flight Park à Lumby en C.-B.

VOS FRAIS D’ADHÉSION ANNUELS À L’ACVL/HPAC AU TRAVAIL

 

Voici la répartition des vos frais d’adhésion annuels 2017-2018 (160 $) (les frais additionnels que vous avez payés au-delà de ce montant dans votre province de résidence ont servi de cotisation à vos associations régionales ou provinciales pour leur travail de développement et préservation des sites locaux et régionaux).

  • 40 $ Dépôt à la banque /Dépôts à terme pour le rétablissement du solde de l’ACVL/HPAC
  • 36 $ Prime d’assurance de l’association
  • 36 $ Contrat d’administration
  • 15 $ Financement de compétition
  • 12 $ Assemblée annuelle des administrateurs
  • 6 $ Paypal/Services juridiques/Comptabilité
  • 5 $ Frais de bureau : Ligne téléphonique/Affranchissements/Fournitures
  • 3 $ Traduction
  • 3 $ Communications
  • 3 $ Projets de Sécurité
  • 1 $ Maintenance du Site

CODE DE CONDUITE DES INSTRUCTEURS

Le Conseil d’administration, en consultation avec le Conseil des instructeurs séniors (CIS), a élaboré un code de conduite des instructeurs (PNE 460-0) pour les instructeurs accrédités de l’ACVL/HPAC à l’échelle du Canada. L’objectif visait à définir les responsabilités et les attentes relatives aux instructeurs dans la cadre de leurs relations avec les élèves, le grand public et l’Association. Pour consulter le document, cliquez sur le lien suivant : https://www.acvl.ca/pub/?pid=29.

(PRESQUE) TOUS LES MEMBRES LIBÉRISTES DE L’ACVL DÉTIENNENT MAINTENANT UNE QUALIFICATION MINIMALE DE NIVEAU DÉBUTANT D2 OU P2

 

Tous les membres, à quelques exceptions près, sont maintenant des libéristes qualifiés ou en formation sous la supervision directe d’un instructeur accrédité par l’ACVL. Comme dans d’autres secteurs de l’aviation, le fait que tous nos membres libéristes détiennent des qualifications officielles reconnues par un système national de qualification renforce notre crédibilité auprès des propriétaires terriens, du grand public et de notre assureur. Nous remercions nos libéristes de longue date d'avoir fait les efforts requis pour mettre à jour leurs qualifications, ainsi que les nouveaux membres avec des qualifications étrangères d'avoir obtenu leurs équivalences auprès de l’ACVL. Nous remercions également les instructeurs d'avoir contribué à l'atteinte de ces objectifs.

REMARQUE À PROPOS DU PARAMOTEUR

 

Un certain nombre de nos membres pratiquent désormais le paramoteur, plus particulièrement dans les Prairies et l’Ontario. Veuillez prendre note que notre assurance responsabilité civile ne couvre pas les vols motorisés et qu’en fait, les vols motorisés vont au-delà du champ de compétences de l’Association. Les paramoteurs sont classés par Transport Canada comme étant des ultralégers. Pour en savoir plus à propos de la pratique du paramoteur au Canada, veuillez communiquer avec l’UPAC (Ultralight Pilots Association of Canada) à www.upac.ca.  

LIBÉRISTES ÉTRANGERS

 

Nous remercions tous nos membres du Canada d’accueillir des libéristes en visite sur leurs sites. Veuillez prendre note que le Bureau exige toujours des visiteurs étrangers qu’ils communiquent avec les libéristes locaux lorsqu’ils envisagent de voler sur leurs sites, pour s’assurer qu'ils reçoivent les directives adéquates relatives aux sites locaux. Nous remercions également les membres d’avoir accepté de prendre en charge les formulaires d’adhésion temporaire, d’exonération de responsabilité et les paiements de ces libéristes et de les avoir fait parvenir au Bureau. Avant d’accepter une adhésion temporaire, nous demandons aux membres de s’assurer que les visiteurs ne sont pas des résidents, car notre assureur n’accepte pas les adhésions temporaires pour les personnes demeurant au pays pendant plus de 60 jours au cours d’une année civile.

Les visiteurs peuvent stipuler qu’ils détiennent une assurance mondiale et qu’ils n’ont pas besoin de l’assurance de l’ACVL. Toutefois, la plupart de nos propriétaires terriens au Canada, qu’ils s’agissent du gouvernement, d’une municipalité, des Premières Nations, d’une société, d’une station de tourisme ou de propriétaires privés, exigent que tous les libéristes qui utilisent leurs sites de vol soient ouverts par l’assurance de l’ACVL, car ils sont couverts par notre police en tant qu’assurés désignés. Afin d’assurer la protection de nos propriétaires terriens et des sites, veuillez faire preuve de vigilance et vous assurer que tous les libéristes, locaux et étrangers, sont membres de l’ACVL.
Aou 4 2018   Haut Haut